Sorties & activités
Animations junior
Autres actions
Photothèque

ANIMATIONS JUNIOR
Historique 2010/2011

Les thèmes abordés lors des rencontres 2010/2011 ont été les suivants :

Pour agrandir les photos, cliquez dessus

dates
thèmes
photos
22/09/2010

Les fruits et baies d'automne :

Après l'accueil des enfants, dont la plupart sont des nouveaux inscrits au club, Patrick emmène les enfants à la recherche de baies et fruits sauvages.

La récolte est variée entre les glands, les prunelles très âpres, les cenelles fruits de l'aubépine, les cormes pas encore assez blettes pour être appréciées, et les mûres pas toujours faciles à attraper sans se piquer les doigts.

De retour au local, les 200 gr de mûres ramassées ont été transformées en confiture.

La dégustation est programmée à la prochaine séance d'octobre, mais déjà chacun a pu passer son doigt au fond de la casserole et se mettre en appétit.





20/10/2010

Les glands, les marrons, avec eux on fait tout :

Au vu du seau de marrons et glands récoltés, il y a de quoi en faire des yoyos, avec 2 marrons, 1 petit morceau de bois et de la ficelle. Si on a bien calibré les marrons et si on sait faire des trous sans se blesser, c'est un jeu d'enfant. Ensuite le bon fonctionnement dépend du doigté de la personne. Le concours organisé a montré que certains enfants pouvaient être meilleurs que les adultes. Puis, chacun a donné libre cours à son imagination pour aboutir à des créations telles que : hélicoptère - écureuil - oiseaux - personnages - cheval - escargot ... En fin de séance bien sûr, tous ont dégusté la confiture de mûres sur un morceau de brioche. Une bonne mise en appétit.



accès au diaporama :
1. clique sur photo
2. clique sur "Full"
3. fais défiler les photos avec les flèches

08/12/2010

Les mangeoires à oiseaux :

La séance commence par une vidéo pour reconnaître quelques oiseaux de nos jardins : rouge-gorge, mésange charbonnière et mésange bleue, pinson, oiseaux qui ont des difficultés à trouver leur nourriture lorsqu'il gèle.
On peut les aider...

Les enfants apprennent à fabriquer 3 sortes de mangeoires:
- à partir de boîtes de lait ou de bouteilles plastique vides,
- à partir de pommes de pin entourées d'une mixture de graines et margarine,
- à partir de cacahuètes et ficelle.

Tous s'activent, découpent, malaxent, trouent, enfilent...

Chacun repart avec ses 3 mangeoires à installer dans son jardin et devra les réapprovisionner tout au long de l'hiver en période de gel.





08/12/2010

Les chouettes et les hiboux (sortie nocturne) :
Apparemment un peu effrayée par le temps froid, c'est une toute petite troupe qui s'est rendue à la forêt de Touffou, à la recherche des chouettes.
Patrick a commencé la soirée par présenter les diverses chouettes et hiboux, qu'il est possible de rencontrer dans le secteur : la chouette hulotte, la chouette effraie, la chouette chevêche, le hibou moyen duc … et par évoquer quelques autres, présentes en France.
Il fait froid, mais le temps est calme. On s'aperçoit que, même en forêt, on n'a pas toujours besoin d'une lampe pour se diriger : le croissant de lune est magnifique avec toutes les étoiles… Même pas peur ! malgré les formes bizarres des arbres !
Le magnétophone portable permet d'émettre le chant de la chouette hulotte. Et, ça marche ! En effet, une, puis deux, puis quatre, répondent, et viennent même faire un petit vol de reconnaissance, au-dessus de nos têtes… Superbe…
Mais, le froid commence à gagner les pieds et le retour au chaud (tout en cherchant les chouettes effraies le long de la route) a été apprécié.

 
19/01/2011
Les muscardins :
Tous les enfants sont présents et presque à l'heure. On commence par un jeu de reconnaissance de quelques rongeurs à partir de photos et dessins : campagnol, souris grise, musaraigne, mulot, muscardin.
Résultat : un sans faute réussi par les enfants.
Puis on poursuit par un autre jeu individuel, sous forme de devinettes en rapport avec un dessin, donnant quelques indices de la vie du muscardin. Cette petite bête, de 7 à 8 cm de long (sans la queue) possède une queue touffue lui donnant une allure gracieuse, et 4 mains favorisant son agilité.  Malgré quelques erreurs, tout le monde a plus que la moyenne.
Ensuite les enfants se sont groupés par 3 ou 4 pour construire leur nichoir à muscardin ou autre rongeur. Les bricoleurs en herbe s'activent et, étape par étape, les nichoirs prennent forme.
On n'a plus beaucoup de temps et il faut faire vite pour aller mettre en place un des nichoirs. Un lieu favorable, où le muscardin peut vivre caché et avoir sa nourriture à proximité, est trouvé dans une haie de ronces et de noisetiers. Pierre-Jean est désigné pour affronter les épines avec Patrick.
L'automne futur nous dira si un muscardin est passé par là et si l'endroit lui a plu...






16/02/2011 Les traces d'animaux :
Malgré bien des absents, et après une brève observation des différents indices possibles marquant la présence d'animaux, le départ est donné pour une recherche à la Sherlock Holmes, du passage d'animaux sur le site de la Chaussée : plume de pigeon, fiente de héron ou aigrette, petit monticule de terre des taupes, trous de mulots et de ragondins, crottes de vers de terre.

Ici ou là, on en profite pour installer les nichoirs à muscardin de la séance précédente.

Puis Patrick initie à la prise d'empreintes. Les traces de pattes se faisant rares, on utilise une patte de chevreuil tirée du sac à dos de Patrick pour faire des traces au sol. On fait du plâtre et on verse sur les empreintes. Le temps de faire quelques observations, le plâtre est dur et chaque enfant récupère son morceau de plâtre avec un peu de terre qu'il devra enlever avec précaution lorsque le plâtre sera sec.
Vite il faut rentrer, c'est l'heure.




30/03/2011 Les premières fleurs du printemps :

Tout de suite les enfants enfilent leurs bottes pour aller à la cueillette des fleurs sauvages du printemps. Chacun ramasse un exemplaire de chaque espèce rencontrée.

L'objectif étant aussi de retenir quelques noms, Patrick propose le jeu du "béret aux fleurs", jeu où le béret est remplacé par différentes fleurs. Selon le nom indiqué par le meneur de jeu, il faut prendre la bonne fleur pour la rapporter dans son camp..
Ainsi les enfants se sont familiarisés avec: la cardamine des prés, la ficaire, la pâquerette, la violette, l'herbe aux verrues, la fumeterre.

De retour dans la salle, il faut préparer l'herbier. Chacun se charge de mettre ses fleurs à sécher entre 2 papiers "Sopalin". Patrick met le tout sous presse jusqu'à la prochaine séance.
11/05/2011
Les petits animaux de la mare :

Aujourd'hui les bottes sont de rigueur pour aller au bord de l'eau, avec épuisette et seau, voir ce qui s'y passe. Au début, certaines petites mains n'osent s'aventurer au fond de l'épuisette pour récupérer les petites bêtes parmi la vase, mais très vite chacun cherche à animer son seau. La récolte est fructueuse entre les larves de dytique et de libellule, quelques petites punaises d'eau, comme la notonecte qui se déplace sur le dos près de la surface, ou la corise qui nage sur le ventre et plutôt au fond, ou encore le gerris qui marche sur l'eau grâce à ses pattes aux poils huilés.
Ajoutons la nèpe qui respire par sa queue ou encore les têtards de grenouille à différents stades d'évolution, et des tas de gammares, sorte de petites crevettes d'eau douce, et même un petit poisson.
Après avoir été observés sous toutes les coutures, ces petits animaux sont tous retournés vivre leur vie en liberté.
Sur le chemin, parmi les hautes herbes, un observateur attentif nous a trouvé un accouplement de papillons de nuit. Superbe !





15/06/2011
Les chenilles et les papillons :

Equipés de filets, petits pots et plaquette couleur de 30 papillons, les enfants partent à la chasse aux chenilles et papillons.

Dans les hautes herbes, la récolte de papillons est bonne (10 à 15 espèces) : le Myrtil, marron et orangé avec son point noir, le Demi-deuil jaune et noir, la Piéride de la rave, la Piéride du navet, le Collier de corail très petit mais très coloré, l'Hespéride du chiendent ... mais pas de chenilles.

Des feuilles dévorées montrent qu'il y en a eu, mais elles sont devenues papillons. Sur le chemin du retour, dans un nichoir à muscardin ... surprise! ... 8 chenilles y logent, trouvant leur nourriture alentour.

Dans une bouteille plastique, chacun aménage le gîte et le couvert pour une chenille et espère y voir bientôt, un cocon se former et en juillet-août un papillon émerger. Bonne chance à tous ces naturalistes passionnés!









Retour haut de page


Si vous rencontrez des problèmes avec ce site ou avez des suggestions à faire, laissez-nous un message.
© Club CPN La Colombe - Site créé en juillet 2008 - Dernière mise à jour le 03.09.11